#RentréeSansMarques: La pub, c’est la superexploitation des plus pauvres

La pub n’est pas séparable de la surexploitation des plus pauvres. – Elle les exploite en tant que salariés car les produits de marque que tu achètes sont, très souvent, fabriqués dans les pays les plus pauvres par des salariés, voire des enfants, que l’on jette, ensuite, comme des mouchoirs en papier. – Elle exploite aussi les clients les plus pauvres car elle leur impose des produits inutiles et qui servent, seulement, à faire croire qu’on est quelqu’un. Les marques ne sont donc plus en soi une garantie de longévité ou de sécurité. Crois-moi, c’est pas parce que tu portes des marques que tu cours vite ! Les marques des pauvres ne fonctionnent pas comme celles des riches.

Source

Télécharge et imprime l’affiche de la rentrée sans marques !

Leave a Comment