La nuit des publivores ? tribune d’un antipub de Crest.

Carnivore – énergivore – insectivore , omnivore …d’accord, vous connaissez !

Mais “apivore” ?  ( qui se nourrit d’abeilles ) -” budgétivore” ? ( qui dévore le budget de l’Etat )

22 février au cinéma de CREST  , le publivore

Encore un qui doit  dévorer , avaler   quelque chose , mais quoi ?

Essayons d’abord d’écouter ceux qui chérissent ce…. ( j’allais écrire ” citoyen” )  ce client !

Paroles de publicitaire  : Je suis payé pour faire acquérir par des gens intelligents des réflexes idiots ! …Ca démarre fort : le publivore , pas bête du tout , succomberait souvent à des gestes inconsidérés  : acheter par exemple le dernier  truc X à la mode ** , alors qu’on en a déjà 3 à la maison !

Notre image est mauvaise , heureusement on ne nous connait pas assez pour qu’elle soir exécrable  ( JM Steiff )

le client , c’est l’ennemi! pour le fidéliser il faut le désarmer , le faire prisonnier , garder l’initiative (  G Chetochine)

Autrement dit  : ne  prenons pas les consommateurs pour des abrutis , sans oublier pour autant qu’ils le sont !

Ensuite penchons nous sur le degré d’engagement  de “ce temps de cerveau cocalisé” ( dixit TF1)

Le but de la PUB n’est pas de l’engager à l’action , mais de l’inciter à mettre la main au porte monnaie et de toujours pousser à la consommation ( on retombe sur le con-sot-mateur … et pour mater le 22 février , ça va mater fort  ……Question quand même : entre deux films de pollution mentale , les publivores auront-ils une coupure de pub qui leur permettra d’aller p…….. ? …Maintenant si trop de pub finit pas les faire ch……. , nous applaudirons …… )

Enfin mettons les pieds dans le plat pour affirmer que

-la pub est fondamentalement liée à la production de masse et à son corollaire l’impérieuse necessité d’écouler les surplus ( après le fric craqué aux fêtes de fin d’année , vivent les soldes  pour vous assécher jusqu’à votre dernier centime !)  La valeur d’usage reste secondaire et subordonnée à la création de profits !

-la pub est une vitrine où les marchandises en spectacle nous cachent des coulisses industrielles où des gamins travaillent 12 h par jour dans quelques obscurs ateliers d’Asie , pour une bouchée de pain. ( et il y a des cyniques qui tolèrent ou vantent ce moindre mal  ? )

les publicitaires veulent des moutons …à tondre et qu’on laissera crever quand il n’y a plus rien à en tirer . ils ne sont que des marchands de sable qui ne travaillent qu’à la progression du désert !

l’intrusion de la PUB dans nos écoles publiques,  c’est préparer les élèves à devenir des employés compétitifs et des consommateurs pas trop rationnels .

Ce que demande la Démocratie , c’est un débat public vigoureux , pas de la com’,  ni propagande,  ni manipulation …débat pour nous poser les bonnes questions  et rechercher des informations pertinentes . Deux  exigences bien loin de pas mal d’élus ( parfois anciens pubards comme Raffarin )  pour qui la communication publicitaire est devenue pour beaucoup d’entre eux  la solution à tous les problèmes de la société : tout se réglera à coups de com’ , moyen de gérer les conflits sociaux, de manager l’opinion publique .  Gouverner c’est paraitre !

Alors,  nous retrouver à CREST ce 22 Fév  avec une telle manifestation orchestrée par certains élus et une association humanitaire , nous laisse rêveur sur le contenu de leur  assiette idéologique : passer 4 h à bouffer de la ” M……visuelle”   ; bon appétit !

Lors d’une assemblée de multinationales , un grand patron osa dire “Notre système (capitaliste) anticipe sur tout , s’adapte à tout, maitrise tout et finalement ne craint personne .  Sauf  ceux qui s’attaquent à nos marques et à nos publicités ! ”

Grand merci à lui de nous montrer du doigt  le talon d’Achille de ce système mortifère !

La nuit des Publivores ?

le publivore nuit grandement à sa santé !

signé antipub 26

Leave a Comment