Edward Bernays inspirateur de Goebbels

La propagande du XXe siècle n’est pas née en Allemagne Nazie mais des élites Américaine qui nourrissaient une pensée profondément anti-démocratique.

Edward Bernays, un des principaux fondateurs du projet politique de l’industrie publicitaire nous l’explique:

“Goebbels, me dit Weigand, se servait de mon livre […] pour élaborer sa destructive campagne contre les juifs d’Allemagne. J’en fus scandalisé. […] A l’évidence les attaques contre les juifs d’Allemagne n’étaient en rien un emballement émotif des Nazis, mais s’inscrivaient dans le cadre d’une campagne délibérée et planifiée.” Bernays (1965) p. 652, cité par J. Stauber et S. Rampton

Le livre de Edward Bernays “Crystalizing Public Opinion” ornait donc la bibliothèque de Goebbels.

Encore plus accablant, Jacques Séguéla admet finalement que les publicitaires étaient des petits Goebbels mais il nous rassure très vite en expliquant qu’aujourd’hui le consommateur est devenu le maître du jeu… Bien sur… Le discours new management est passé par là entre temps !

http://youtu.be/O2UUensWf4k?t=1m38s

1 Comment

  1. Merci pour l’info, jme disais bien aussi que toute cette bouze ne venait pas de l’Allemagne uniquement…

Leave a Comment