All posts tagged “déboulonneurs”

Procès du Collectif des déboulonneurs : les attendus tant attendus de la relaxe historique du 25 mars 2013

Les six déboulonneurs relaxés par le tribunal de Paris le 25 mars 2013 (relaxe définitive, le parquet n’ayant pas fait appel) ont enfin reçu les attendus de leur jugement. La rédaction en est tellement cruciale qu’elle mérite une diffusion maximale. Il s’agit ni plus ni moins que de la reconnaissance officielle de la légitimité du barbouillage antipublicitaire comme réaction à l’agression visuelle perpétrée par les affiches et aux nuisances sanitaires et environnementales induites par les campagnes dont elles sont porteuses. Y sont en effet invoqués la liberté d’opinion, la liberté d’expression et l’état de nécessité. Pour se procurer le texte complet de ce jugement historique (5 pages), se reporter au « Catalogue » (V. XII).

Extraits : « Lorsque le bien d’autrui est une publicité, le droit de propriété entre en conflit avec la liberté d’expression affirmée elle aussi comme un droit fondamental. (…) Les inscriptions des prévenus se superposent aux slogans de l’affiche, qui n’est ni déchirée ni détériorée, mais complétée par d’autres mots inscrits dans un autre graphisme. (…) Pour des raisons de fonctionnement neurologique du cerveau humain, la publicité, dans les grandes dimensions qu’elle impose dans l’espace public, comporte une contrainte morale pour les passants. À la différence de la publicité télévisée, radiophonique ou même informatique, il est impossible d’y échapper. (…) Le danger imminent de mourir d’un accident de la route, notamment sous l’incitation publicitaire à acquérir des voitures qui roulent toujours plus vite, ou à boire des alcools qui donnent une image de soi fortement positive, est réel. (…) Les publicités, certes détournées, pour des marques de cigarettes sont un danger réel et imminent pour une partie de la population de décéder de problèmes pulmonaires. (…) La jurisprudence a admis, dans de rares cas, l’état de nécessité devant l’impossibilité pour l’auteur de l’infraction de faire autrement que de la commettre. (…) Le Collectif des déboulonneurs a, sans succès, tenté d’utiliser la voie législative pour réduire les effets nocifs des affiches publicitaires. Il a aussi tenté d’alerter les pouvoirs publics, sans plus de succès. (…) Devant la nocivité pour la santé de certaines publicités pour les aliments malsains, le tabac ou l’alcool, il peut être considéré que le fait de griffonner des slogans sur des affiches est proportionné au danger. Devant la nocivité pour la santé de certaines publicités pour les aliments malsains, le tabac ou l’alcool, il peut être considéré que le fait de griffonner des slogans sur des affiches est proportionné au danger de maladie ou de mort couru par la population. »

Yvan Gradis

Télécharger l’intégralité de le Publiphobe N°140

P5310001reduit25(1)

Les antipub parisiens soutiennent les déboulonneurs Lillois !

« ANTIPUB » : Un droit de réponse urbain [Québec]